BlogueImage de marque

Ce qu’un logo ne peut pas faire pour vous (même si il est bien fait)

Ce qu'un logo ne peut pas faire pour vous

Ah, le logo. C’est probablement le livrable le plus promu de l’offre de services des graphistes. Il suffit d’aborder son coût pour partir un débat animé chez les professionnels du design. C’est normal: après tout, chaque entreprise a besoin d’au moins un logo. Pourtant, même si cela fait partie de mon offre de services d’en créer, je ne vous parlerai pas aujourd’hui de leur conception ni de leur place dans le langage visuel d’une image de marque. Il existe à mon avis assez d’articles sur le sujet, bien que je puisse y ajouter mon grain de sel un jour. Aujourd’hui, je veux plutôt vous parler de quelque chose de tout aussi important: ce qu’un logo ne pourra jamais faire pour votre entreprise.

La plupart des dictionnaires définissent une marque comme association d’un nom à un produit (ou une variante sur ce thème) en plus d’inclure la signification originale d’une marque appliquée au fer rouge sur du bétail pour en indiquer la propriété. Toutefois, les spécialistes du marketing s’entendent de plus en plus sur une définition bien plus large du terme, qui englobe tout ce qui façonne la perception qu’a le public de votre compagnie ou de votre produit. Dans Secret Formulas of the Wizard of Ads*, Roy H. Williams compare une marque à la célèbre expérience de Pavlov sur le conditionnement, où le tintement d’une clochette faisait saliver un chien en lui rappelant le goût de la pâtée dont il savait qu’elle allait venir.  Le branding est une association mentale puissante. Si votre logo est la clochette, qu’est-ce qui remplace la pâtée? Ce n’est pas seulement votre produit ou service, mais aussi chacune des expériences que le consommateur a avec vous, même par procuration ou par réputation seulement. Lorsqu’un consommateur voit votre logo sur l’emballage d’un produit, quels souvenirs, quelles émotions seront-elles propulsées dans son esprit?

  • Un logo ne pourra jamais effacer les 10 minutes perdues au téléphone en attendant de parler à un être humain.
  • Un logo ne peut pas vous défendre dans un forum sur les médias sociaux où une consommatrice partage l’expérience, bonne ou mauvaise, qu’elle a eu avec votre produit.
  • Un logo ne peut pas corriger une ligne éditoriale éparpillée ou inexistante.
  • Un logo seul ne convaincra pas vos employés de soutenir votre marque dans leurs agissements.
  • Un logo ne peut pas faire en sorte que votre produit dure un certain temps et supporte les conditions normales d’utilisation.
  • Et bien qu’un logo puisse définitivement conférer une allure haut-de-gamme à votre produit, cette impression ne durera que si ce produit y correspond en touts points, de l’ouverture de la boîte à sa performance dans les mois et les années à venir.

J’aime bien comparer un logo à un bel habit: bien qu’il soit important d’être bien mis pour une réunion, même un habit à mille dollars n’y vaudra pas grand-chose si votre attitude n’est pas à la hauteur de votre effort vestimentaire.  Un logo doit aussi vous représenter et être pertinent, un peu comme l’habit en question serait hors-contexte à la plage. Ainsi, plutôt que de vous demander ce qu’un logo peut faire pour votre entreprise, pensez plutôt à ce que vous pouvez faire afin de soutenir ce qu’il représente. Le logo n’est pas la pierre angulaire de votre marque. Il en est plutôt la cerise sur le sundae, le sceau de qualité qui ne fonctionne que si vous travaillez sans relâche, dans tous les départements de votre entreprise, à créer une marque dont on voudra se souvenir.

 

 

 

*Lien d’affiliée.

Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à le partager!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *